Le Wadding

Le « wadding » est une pâte argileuse réfractaire couramment utilisée dans les cuissons au bois et au sel. Les cendres et les sels qui se répandent dans le four lors de la cuisson agissent comme fondant; le wadding sert donc à prévenir que les surfaces ne collent entre elles. Par exemple, on pose à l’enfournement quelques boulettes de wadding sous les pieds pour éviter qu’ils ne collent aux tablettes, ou dans les emboitures entre le couvercle et le contenant.

Wadding en pâtePour une cuisson haute température, la pâte se compose de 50% de kaolin EPK et de 50% d’alumine hydratée. À plus basse température, il est possible d’y ajouter un peu de silice. On conserve la pâte humide, prête à être utlisée lors de l’enfournement.

Wadding au dégourdi

 

Notre étudiante Émilie a utilisé le wadding au dégourdi pour retenir ensemble les 2 parties tranchées d’une même pièce et éviter qu’elles ne déforment.

le halo du wadding

 

 

 

Lors de l’enfournement en cuisson haute-température, elle a posé une boulette de wadding entre 2 pièces appuyées l’une contre l’autre. Cela lui a permis de stabiliser ses pièces dans le four en évitant qu’elles ne collent ensemble. On remarque une légère marque après cuisson sur l’argile nue.

 

Advertisements

Un avis sur « Le Wadding »

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s